Coopération universitaire

La coopération académique avec les universités allemandes est très vivante et est en partie juridiquement encadrée. Elle est régie par les accords de coopération économique et technique datant de 1962, élargis et redéfinis en 1978. Compte tenu de l’importante croissante du volet culturel, cet accord est suivi de protocoles d’application adaptés qui devraient garantir l’avenir de cette coopération de façon durable. D’autre part, la coopération académique et culturelle entre l’Allemagne et le Cameroun est également régie par des arrangements particuliers entre instituts universitaires. Ces derniers signent ensemble des conventions fixant les termes de leur partenariat.

De même, l’état de la coopération interuniversitaire avec le DAAD (office allemand d’échanges universitaires), le Goethe-Institut, ERASMUS et bien d’autres organismes non étatiques ou parapublics (FES, GiZ, AvH, KAS, Thyssen Stiftung etc.) est satisfaisant, mais reste assez modeste.

En somme la coopération académique germano-camerounaise intervient au niveau des volets d’action principaux suivants:

  • Appui aux institutions universitaires
  • Appui aux projets et équipes de recherche
  • Assistance technique et équipement et appui aux bibliothèques spécialisées
  • Bourses aux étudiants et chercheurs camerounais (recherches)
  • Missions d’enseignement et de recherche
  • Echange d’enseignants, de chercheurs, de spécialistes et encadrement des étudiants
  • Echange des programmes culturels et artistiques
  • Aides individuelles

Dans ce cadre, le Cameroun bénéficie depuis 2012 d’un Centre de l’Excellence Académique (Centre pour la Coopération Scientifique entre l’Afrique et l’Allemagne) situé sur le campus de l’Université de Yaoundé I ayant pour buts, entre autres de soutenir et de conduire des projets de recherche en collaboration avec les organismes de recherche allemands, de soutenir les chercheurs africains en leur offrant un cadre approprié pour leurs travaux et de coordonner les échanges de chercheurs et d’étudiants entre l’Allemagne et l’Afrique.

De nombreuses coopérations interuniversitaires existent entre les différentes universités allemandes et camerounaises, et des conventions de coopération spécifique ont été signées entre les institutions concernées. La bonne marche et le succès desdits partenariats dépend en grande partie du dynamisme des chercheurs impliqués et des responsables officiels de part et d’autre.

Nous pouvons citer de manière non exaustive les coopérations suivantes existant entre les grandes écoles et/ou universités camerounaises et allemandes:

  • Bamenda University of Science and Technology (BUST) – Université de Osnabrück (Psychologie)
  • Catholic University of Cameroon Bamenda (CATUC) – Université de Osnabrück (Psychologie) – Université Technique de Ulm (Informatique, mass média); Georg-August-Universität Göttingen (sciences économiques)
  • Université Evangélique du Cameroun Bandjoun – Université de Hambourg (Pédagogie et didactique générale)
  • Université de Buea – Université de Bayreuth (BA-MA-Doctorat-Post-Doc Etudes culturelles et africanistique entre autres); Université technique de Chemnitz; Université technique du Brandenbourg à Cottbus-Senftenberg (échanges de chaire, conférences scientifiques)
  • DAW-Zentrum/Université de Yaoundé I – Université de Leipzig, de Bayreuth, LMU Munich, université de Paderborn et de Brême (Recherche scientifique en général)
  • Université de Yaoundé I – Université de Bielefeld; Université de Paderborn; Université de Bayreuth, université de Leipzig (Langue, littérature et civilisation allemande; Africanistique ); Université de Vechta; Université Freiburg im Breisgau (Anthropologie, ethnologie); université de Cottbus-Senftenberg (langue et littérature); université technique de Dresden (informatique); Université de Kassel
  • Université de Ngaoundéré – Université de Brême (Mathématiques et SVT; sciences économiques)
  • Ministère des sports/INJS – Université de Leipzig (Formation des formateurs; encadrement des sportifs de haut niveau)
  • Université de Dschang – Université de Cologne (Médecine et sciences biomédicales); Georg-August-Universität Göttingen; Ecole Supérieure des sciences appliquées Braunschweig/Wolfenbüttel (Sciences de l’ingénieur/Agronomie); Université de Düsseldorf (littérature et culture allemande), Université technique Bergakademie de Freiberg, université de Bayreuth, universtité de Vechta.
  • Université de Douala – Université Technique de Ingolstadt (Informatique, électrotechnique et sciences de l’ingénieur), université de Göttingen (Géographie)
  • Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC)– Université Technique de Cologne (sciences économiques)